RUSSO YUBERO

Rte du Grand-Lancy 6a,

1227 Genève Acacias Switzerland

+41 792929049

CONTACT GALLERY

+ 41 79 292 9049
Email me

©2019 by RUSSO YUBERO

L1000655.JPG
VICTOIR CATHALAN

Victoire Cathalan vit et travaille à Genève.
Elle entretient un rapport environnemental et un lien substantiel à l’Oeuvre d’Art.


La diversité de media qu’elle a pu expérimenter (photo, gravure, peinture, sculpture), notamment au travers des Arts décoratifs, l’ont amenée à une recherche profonde dans la relation de l’Homme à la nature.
 

Exposition "Asphalt Jungle" par Alice Frech
Il fl otte dans cet atelier un parfum de brise marine. On y entend le froufrou des feuilles comme les murmures d’un air délicieusement désuet de Caetano Veloso. On pourrait croire à une invitation à faire sa valise, à remiser les soucis et à prendre le large. C’est Victoire Cathalan qui choisit.

 

L’observation exigeante de la nature est le ciment de son travail. Au moyen de photographies, déclinées, filtrées ou détourées, elle compose sa peinture d’éléments essentiels, de frondaisons vives ou pastels, de branches tortueuses comme fluettes. Par le dessin, elle lui confronte la trace de l’Homme et grâce à la couleur, les lie. Tantôt à la réserve ou all over, les toiles de Victoire Cathalan nous plongent dans une réflexion sur notre place dans le monde, l’incidence de nos interventions sur la nature, ce que nous
avons conquis et ce que fi nalement, nous lui aurions volé. Par des lavis et des teintes évanescentes, elle marque le caractère éphémère de cet investissement de l’espace et c’est tant mieux, car c’est dans la transcription du Sublime qu’elle excelle.


Sa formation aux Arts décoratifs la pousse à multiplier les essais de supports, et c’est signifi cativement sur la toile qu’elle préfère composer: s’y tutoient de corpulentes structures de béton, masquées et révélées par une nature étouff ante. Le monde végétal reprend ses droits et laisse place à des espaces nouveaux, des déserts de silence où la matière se délite. Tant dans l’image que dans le matériau, les pigments se désagrègent et la décrépitude des buildings opère une douce sensation de quiétude. La moiteur de ses environnements tropicaux appelle les sens et nous transportent du côté du Costa Rica ou du Brésil.


Dans ses dessins, c’est le Japon et la beauté sourde et délicate des estampes qui s’invite. Loin de la coulure pensée et lestée de l’acrylique, l’encre légère séduit par sa subtilité. De fins réseaux comme des empreintes d’un monde sensible régissent le papier et rappelle l’insouciance des jeux d’enfants, ses tampons éponges découpés et sa couleur diluée. Il est question de textures, et la souveraineté de la nature y conduit forcément. C’est elle qui magistrale, construit et déconstruit, les oeuvres. Effets pochoirs ou empreintes, elle structure les plans qu’une palette édulcorée et fantasque propulse en terre d’Arcadie.

 

Figurées, les compositions de Victoire Cathalan trahissent ses rêves et ses envies de lointains. La lumière dramatique qui s’y déploie peut-être touche-t-elle aux sentiments enfouis? Or il n’y pas de lutte entre les manifestations humaines et la nature toute puissante; c’est finalement dans une forme d’harmonie que l’univers de l’artiste gravite.